logoAccueil

Marche nordique

Marche nordique Etirements

À lire : conseils de marche.

Historique

La marche nordique est apparue dans les pays scandinaves dans les années 1970. Elle était pratiquée à l'origine par les skieurs de fond comme entraînement pendant la belle saison. Plus dynamique que la randonnée, elle a pour principe d'accentuer le mouvement de balancier naturel des bras à l'aide de deux bâtons. Le corps est ainsi propulsé vers l'avant. On va plus vite, plus loin avec moins de fatigue. La dépense d'énergie est accrue et le plaisir de la pratique arrive dès les premières foulées, car la technique est simple.
ATHLÉ : la Fédération Française d'Athlétisme est délégataire de la marche nordique. Elle en définit les normes. Elle collabore avec la FFRandonnée pour développer l'activité en France et propose des formations d'animateur.

L'adhésion

La marche nordique nécessite une préparation technique préalable. Afin de ne pas perturber les séances en cours d'année, l'adhésion à l'association ne peut se demander qu'en septembre. En outre, les possibilités d'encadrement de l'association obligent à mettre en liste d'attente les candidats excédentaires.
Les instructions de la FFR limitent à 15 le nombre des marcheurs dans les parcs départementaux. Les marches sont donc réduites à quatorze participants, l'animateur étant le quinzième.

La pratique

⏰ L'inscription se fait sur le tableau Doodle de l'association pour chaque vendredi, départ à 10 heures depuis le stade de Roquefort les Pins.
Le transport sur les lieux se fait par co-voiturage.
Une séance de marche nordique se déroule pendant 1 heure 30 à 2 heures. Chaque séance est découpée de la même façon : un échauffement musculaire et articulaire, puis une mise en route progressive et marche avec quelques exercices de renforcement musculaire, enfin des étirements et récupération.

L'équipement.

Les bâtons en mélange de fibres de verre et de carbone, monobrin solides, souples et confortables. Leur longueur dépend de la stature du marcheur. La longueur idéale : la stature de l'utilisateur en centimètres x 0,70. On peut également évaluer la hauteur de façon plus approximative : taille - 50 cm. En pratique, le débutant choisira des bâtons qui lui arrivent un peu au-dessous du coude quand le bras est replié. Le marcheur plus sportif choisira une longueur un peu au-dessus pour gagner en vitesse.
Les embouts diffèrent en fonction du sol où l'on pratique (terre, sol dur, gazon...). La dragonne ou gantelet est primordiale car elle permet d'ouvrir la main pour prolonger la poussée et lui donner toute son efficacité. La maîtrise du bâton s'en trouve facilitée.
Les chaussures sont à choisir en fonction du terrain : baskets, chaussures de randonnée à tige basse, chaussures de raid...
Les licences délivrées par la Fédération assurent la pratique de la Marche Nordique.
La Fédération propose un cursus de formation Marche Nordique : des stages d'Animateurs Marche Nordique destinés, soit aux animateurs du premier niveau pratiquant déjà cette activité, soit aux Animateurs ayant suivi le stage Méthodologie et Pédagogie de la Formation.

Tests internes d'aptitude à la marche nordique (recommandé).
Test2 Test3
Test1
En Liberté à la marche nordique de Saint Vallier de Thiey

(plus de photos sur le site des Joyeux Randonneurs)